Vacances a prix promo

Arnaque Vacances – Le Time Sharing – comment s’en protéger?

Share

L’expression «Time Sharing», réservé dans ce cas au secteur de l’immobilier, peut être traduit par «partage du temps».

Le principe intrinsèque est simple et attractif pour des particuliers n’ayant pas les moyens d’acquérir un bien immobilier en pleine propriété.

Le Time Sharing est la division d’un appartement entre plusieurs copropriétaires qui se partagent l’usufruit pendant un temps donné.

Vous avez donc le droit d’occuper l’appartement pendant une période définie chaque année, ce qui vous permet d’avoir un lieu de vacances par avance.

Cette idée, à première vue, paraît séduisante et nombre de particuliers se sont jetés dans l’aventure du Time Sharing.

Mais pour certains l’aventure s’est vite transformée en cauchemar car le revers de la médaille n’est pas aussi reluisant qu’il n’y paraît, et cela pour plusieurs raisons.

Des commerciaux aux dents longues !

Certains vendeurs ou promoteurs immobiliers adoptent des techniques de vente agressives qui peuvent déstabiliser et entraîner le potentiel acheteur sur un mauvais choix.

Il faut préciser que ces biens immobiliers sont situés en majorité dans des complexes touristiques, style club.

De ce fait, les prix sont exorbitants car les prestations, telles que piscine, tennis, golf, sont mises en avant pour attirer le chaland.

Les mois d’été sont les plus prisés, donc rares et sont donc les plus chers.

La propagande commerciale concernant ces biens est souvent axée sur des publicités mensongères, de faux concours ou loteries, des démarchages sur votre lieu de vacances ou des informations personnelles vous sont extirpées.

Des frais fixes incontournables

Votre engagement, en tant que propriétaire, vous donne certes un droit d’occupation de l’appartement mais aussi et surtout des obligations financières :

Les frais de gestion et d’entretiens, l’assurance, les travaux dus à des dégradations faites par d’autres personnes (difficile de prouver qui est à l’origine d’une détérioration).

De plus il est très difficile de revendre votre quote-part ou de changer votre date d’occupation.

Si par exemple, votre date de vacances est modifié, il est quasiment impossible d’interchanger avec une autre personne.

D’ailleurs, les contrats sont souvent volontairement flous, ce qui ne facilite pas la procédure en cas de litige.

Comment se protéger et éviter de tomber dans le piège ?

Pour se défendre face à un vendeur agressif, il suffit de connaître les effets négatifs et les contraintes du Time Sharing.

Si ce concept vous séduit néanmoins, il faut prendre le maximum de précautions et vous poser surtout les bonnes questions.

Etes-vous certain de vouloir partager un lieu de résidence avec d’autres personnes ou de vouloir passer toutes vos vacances sur le même lieu chaque année ?

Si tel est le cas, il est alors impératif de protéger vos droits en demandant un contrat clair et précis rédigé dans votre langue.

La description du bien, le lieu, le prix d’achat, les frais doivent être mentionnés avec précision.

Si vous êtes français et que le bien est situé en Italie par exemple, faites-vous préciser de quelle compétence juridictionnelle vous dépendez en cas de litige.

Pour certaines personnes, le Time Sharing peut être une solution pour planifier des vacances mais ce concept reste encore en proie à des arnaques et l’aspect juridique dans ce domaine n’est pas clairement défini.

Il est recommandé donc prudence et réflexion avant tout engagement.

Article rédigé pour Bon-plan-voyage.be
Reproduction interdite

.BEFR 500x500 Thalys 40EUR-